Une autre histoire
Coaching personnel pour parents, enfants et adolescents
Une autre histoire
Coaching personnel pour parents, enfants et adolescents

Coaching Sportif à Rodez (12000)

De nos jours, de plus en plus de personnes se soucient de leur santé et de leur bien être . Les campagnes publicitaires vantent les mérites du sport et les salles de gym fleurissent dans les villes avec des programmes alléchants qui promettent des merveilles pour perdre du poids.

Malheureusement, la réalité est toute autre !

  • Difficultés pour garder la motivation sur le long terme
  • Difficultés pour allier les séances d'entraînement avec la vie personnelle et professionnelle
  • Programmes auxquels on ne s'identifie pas vraiment
  • Effet de yoyo,  résultats rapides qui stagnent voire s'inversent

Tout ceci est courant car on vous demande de vous adapter à des programmes pré-établis conçus par des spécialistes du sport pour qui faire du sport est un plaisir enfantin..
C'est à vous de vous adapter : Alors que c'est l'inverse qu'il faudrait faire !

Comment un coach sportif, pour qui le sport a toujours été une évidence et qui n'a jamais connu les difficultés que vous éprouvez, peut-il comprendre ce que vous ressentez ?

coaching sportif avec jean michel pons a Rodez (12000)
  • Comment parvenir à perdre du poids de façon durable?
  • Comment trouver la motivation et la maintenir ?
  • Quels sont les facteurs qui entrent en jeu pour réussir mon objectif?

C'est à toutes ces questions que je vous propose d'apporter votre réponse. Que cela soit dans une démarche de reprise de footing, d'un volonté de prendre en main ou d'inscription dans une salle de gym. Le programme proposé tient compte de tous les facteurs environnementaux auxquels vous êtes confrontés. Avec des objectifs progressifs réalisables ou la confiance et la motivation sont les moteurs essentiels.

Mon parcours personnel, me permet de comprendre vos désirs et vos envies mais surtout ce que vous ressentez, notamment cette certaine aversion pour le sport ou l'exercice physique, l'ayant moi même ressenti étant jeune.

Il est clair que votre objectif ne pourra être atteint qu'en travaillant sur différents paramètres, l'activité physique, certes, mais aussi  votre alimentation, votre hygiène de vie, votre vie personnelle et professionnelle...
Je vous propose donc de vous accompagner dans vos objectifs afin qu'ils soient facilement réalisables à travers un programme adapté à votre situation.
Aussi, si vous souhaitez commencer ou reprendre une activité physique, perdre du poids, ou tout simplement vous sentir mieux dans votre tête, n'attendez plus, je vous attends pour évoquer ensemble votre situation, fixer votre objectif et votre programme d'entraînement.

UNE AUTRE APPROCHE DU SPORT POUR SA SANTE OU SON BIEN ÊTRE AU QUOTIDIEN !

Musculation

Running

  • PROGRAMME PERSONNEL SUR MESURE
  • PLUSIEURS FORMULES AU CHOIX
  • ACCOMPAGNEMENT ET PRESENTATION DES MACHINES
  • CALCUL DES RM, CHARGES MAX
  • CIBLAGE SUR GROUPES MUSCULAIRES
  • PROJET AFFINEMENT, PROJET ENTRETIEN DE SOI
  • PROGRAMME PERSONNEL SUR MESURE
  • PLUSIEURS FORMULES AU CHOIX
  • ACCOMPAGNEMENT EN COURSE
  • CALCUL DE LA VMA
  • TRAVAIL EN FONCTION DES OBJECTIFS
  • PROJET AFFINEMENT, ENTRETIEN DE SOI OU COMPETITION

Coaching sportif pour enfants en surpoids

Chez les jeunes, l’excès pondéral et l’obésité sont en augmentation. Chez les adolescents en surpoids, le risque d'obésité augmente. Selon le Ministère de la Santé et une étude publiée par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), qui dépend du ministère de la Santé, aujourd'hui 18,4 % des adolescents français sont en surcharge pondérale, et 5,2 % d'entre eux en situation d'obésité. Des chiffres en hausse depuis 2009, où l'on dénombrait alors 17 % d'adolescents en surpoids, dont 3,8 % de jeunes obèses, ce qui représente près de 2 millions d'élèves en surpoids.

Malgré une stabilisation des chiffres depuis 2006, le surpoids et  l’obésité chez l’enfant et l’adolescent restent un problème grave.

En 2013, 12 % des enfants de grande section de maternelle étaient en surcharge pondérale et 3,5 % étaient obèses.

Ces chiffres augmentent avec l'âge. Ainsi, en 2015, chez les enfants et adolescents de 6 à 17 ans, le surpoids ou l'obésité concernaient 16 % des garçons et 18 % des filles.

 

 

 

En France, selon les enquêtes , de 15% à 17 % de la population adulte est obèse, ce qui représente plus de 8 millions de personnes et 30%  en surpoids. Maladie chronique évolutive allant de l’obésité simple à l’obésité sévère et/ou complexe, elle est un facteur de risque majeur pour les pathologies les plus fréquentes (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, etc.). Les conséquences psychologiques et sociales, comme la mésestime de soi, la dépression, la stigmatisation, sont conséquentes et délétères.

Les causes sont regroupées sous le nom d'obésité commune : la plus fréquente, résulte d’une interaction entre une susceptibilité génétique et un environnement à risque. L’obésité commune fait intervenir des facteurs génétiques, environnementaux, psychologiques, sociaux et biologiques. Ces différents facteurs en cause s’associent et interagissent entre eux. Le développement de l’obésité commune est la conséquence d’un déséquilibre de la balance énergétique entre les apports et les dépenses avec un bilan d’énergie positif prolongé. Les apports sont constitués par l’alimentation et les dépenses sont représentées par le métabolisme de base, la thermogénèse (consommation d’énergie nécessaire au maintien d’une température interne constante) et l’activité physique.

Le déséquilibre de la balance énergétique est provoqué soit par des facteurs externes (mode de vie, environnement) soit par des facteurs internes (déterminants biologiques et/ou psychologiques). Il peut être accentué par une augmentation des capacités de stockage.

Beaucoup de paramètres interviennent donc, à commencer par le fait que les adolescents qui grossissent sont majoritairement ceux qui sont prédisposés à le faire : le facteur génétique est bien évidemment à prendre en considération.

Il faut bien comprendre que l'obésité est une maladie multifactorielle.

 

Selon l’enquête réalisée en 2010 par Éric Debarbieux pour l’Observatoire de la violence à l’école 63 auprès d’élèves du primaire, 11 à 12 % des élèves en cycle 3 ont subi un harcèlement, ce qui témoigne d’un grand nombre d’enfants ou d’adolescents en difficultés. D'après cette enquête, une des causes de harcèlement est l’apparence physique, notamment, le poids et plus particulièrement le surpoids.

On observe, comme le dit Daniel, « une dictature sur le physique ». Les enfants et adolescents en surpoids accueillis dans des structures multidisciplinaires de prise en charge de l’obésité témoignent pour la plupart de l’hostilité, du rejet dont ils sont sujets à l’école du fait de leur différence : « Je me retrouvais tout seul dans la cour de récré pendant que les autres jouaient ». « … Ils me mettaient à l’écart… C’était le poids qui comptait pour eux ». Les élèves se rendent très vite compte que l’intégration dans un groupe passe par une certaine similarité et, comme le décrit très bien Loren, se sentent « en décalage face à cette fameuse norme.

 

En réponse à ce constat dramatique, je propose d'accompagner les enfants dans cette période difficile à travers une approche globale de la situation.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.